Fédération Française de Cardiologie Bretagne

Mode de vie et prévention

 

Federation Française de Cardiologie Bretagne - François PAILLARD80% des accidents cardiovasculaires pourraient être évités grâce à une bonne hygiène de vie : alimentation saine, activité physique régulière, pas de tabac et maintien d’un poids normal. Ces recommandations sont aussi essentielles chez les personnes en bonne santé que chez celles ayant présenté un accident cardiovasculaire afin de prévenir une récidive… Un mode de vie sain c’est aussi une meilleure qualité de vie !
Dr PAILLARD,
Président de la Fédération Française de Cardiologie – Bretagne

 

Federation Française de Cardiologie Bretagne - dr GUILLO

Conseils du Dr GUILLO,

Cardiologue à la clinique St Yves de Rennes


Activités physiques

activite physique - Federation Française de Cardiologie Bretagne

Les bénéfices procurés par la pratique régulière d'une activité physique de niveau suffisant ne sont plus discutés.

Cela concerne bien sûr les sujets encore bien portants qui se maintiennent ainsi plus longtemps en bonne santé. Cela concerne aussi de la même manière les patients atteints de maladies diverses. C'est le cas par exemple des maladies cardio-vasculaires, nutritionnelles (obésité ; diabète), cancéreuses, ou bien encore du vieillissement physique (ostéoporose) ou intellectuel (Alzheimer notamment). Pour ce qui est des maladies cardio-vasculaires, la pratique d'une activité physique s'accompagne constamment d'une amélioration de la qualité de vie (confort dans la vie de tous les jours ; moins de rechutes) mais également de l'espérance de vie (mortalité réduite de 25 % après infarctus du myocarde).

L'activité qui est encouragée est accessible à la majorité ; cependant beaucoup d'obstacles s'y opposent au quotidien, en particulier la crainte excessive de l'entourage ou du patient lui-même, de ses médecins parfois, le caractère inadapté de beaucoup de clubs sportifs, l'isolement dans certains cas, la lassitude enfin.

Les clubs Cœur et Santé de la FFC ont justement été créés pour vous permettre d'obtenir ces bénéfices en pratiquant une activité physique d'endurance, adaptée à votre situation, dans de bonnes conditions de sécurité et à un faible coût dans une ambiance conviviale. C'est la raison pour laquelle nous invitons fortement à adhérer à celui de votre commune et, s'il n'existe pas encore, à le créer rapidement, en partenariat avec l'Association de Cardiologie de Bretagne.

 

 

Alimentation

alimentation Federation Française de Cardiologie Bretagne

L’alimentation est un déterminant majeur de notre santé. C’est vrai en matière cardiovasculaire mais également de cancer, d’immunité… Contrairement aux idées reçues, ce bénéfice ne passe pas par la consommation de tel aliment « miracle » ni par l’éviction de tel autre aliment « toxique » mais par le respect d’un équilibre général. Pour avoir une alimentation saine, il convient :

  •  De limiter l’apport calorique global, c’est-à-dire de limiter la taille des portions.
  •  De limiter la consommation de produits gras, principalement les graisses d’origine animale (viandes grasses, produits laitiers gras) au profit des graisses végétales, notamment les huiles d’olive et de colza, mais aussi des poissons gras, A consommer 2 fois par semaine en raison de leur richesse en oméga-3.
  •  De manger des légumes de toutes sortes, verts ou secs, les céréales, pour leurs fibres, et les fruits sous toutes leurs formes.
  •  De limiter les produits naturellement salés (plats préparés industriels ou du commerce, fromages) et de ne saler qu’à la cuisson les aliments qui le demandent sans resaler par la suite.
  •  De limiter les boissons alcoolisées à 1 à 2 doses quotidiennes, en l’absence d’autres maladies qui l’interdiraient.
  •  D’éviter au maximum les produits sucrés (notamment les boissons sucrées).

Rien n’est interdit ! Tout est question d’équilibre et de quantités. Adopter de telles habitudes alimentaires ne signifie pas forcément se priver de bonnes choses ni résister toujours à nos envies qu’il est toujours possible de satisfaire de temps en temps même si elles portent parfois sur des produits déconseillés. Il faut juste que ces « dérapages » restent rares. »

 


Tabagisme

tabagisme Federation Française de Cardiologie Bretagne

Le tabac représente un facteur majeur évitable d’infarctus, d’AVC et d’artérite, notamment chez le sujet jeune. Il n’y a pratiquement pas d’infarctus survenant avant 40 ans chez les non-fumeurs. C’est aussi le principal facteur de risque de mort subite.

Il intervient à toutes les phases de la maladie artérielle, de son initiation à son aggravation subite ou progressive et en favorise les rechutes, quel que soit l’âge. A l’inverse, l’arrêt du tabagisme après un accident coronarien réduit le risque de rechute et de décès de 35 %.

Le tabagisme passif régulier est néfaste pour la santé des non-fumeurs, les amenant à fumer l’équivalent de 1 et 9 cigarettes par jour !

Le tabac engendre aussi une dépense importante notamment pour les plus défavorisés qui profite… aux industriels du tabac !

Pour préserver sa santé, il faut bannir totalement et définitivement le tabac. Le tabac engendre hélas une très forte addiction. Il existe des aides efficaces mais pas de remède miracle. Il existe de très nombreuses consultations d’aide au sevrage tabagique. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous adresser à Tabac-Info-Service (www.tabac-info-service.fr/).